Enjeux

Six voies pour réinventer le monde.

Pour repenser les modèles de notre société, la Fondation MAJ s’appuie sur des initiatives et des expériences qui ont déjà fait leurs preuves face aux six enjeux majeurs auxquels nous sommes confrontés : facteurs environnementaux, inégalités, économie, santé publique, pertes de repère et éthique numérique. Des solutions existent ! À nous de les faire fonctionner ensemble.

Réduire les inégalités

Dans le monde en 2030, nous serons confrontés à un contraste saisissant. Plus de 40 % de la population des pays développés auront plus de 65 ans, tandis que plus de 40 % de celle des pays en développement auront moins de 25 ans. Pour lutter contre les inégalités, il faudra créer plus de mixité entre les générations et les continents.

Préserver l’environnement

Pour préserver l’environnement, nous pensons qu’il faut favoriser les circuits courts, rapprocher les consommateurs des producteurs industriels et agricoles, les services des activités humaines… Les dépenses d’énergie diminueront d’autant. L’économie de partage est aussi essentielle. Partager plutôt qu’acheter, grâce à l’outil numérique.

Redonner des repères

L’individualisme croissant et les inégalités ont largement contribué à la perte de repères dans notre société. Comment retisser des liens collectifs, redonner un sentiment d’appartenance, reconquérir le respect pour son prochain, retrouver un esprit village et regagner un peu de convivialité ? Cette quête n’a rien d’utopique. Bien au contraire ! Et Internet pourrait être un outil formidable pour y parvenir.

Créer des codes éthiques pour le numérique

Avec les géants du web et d’internet, les citoyens abandonnent leurs données les plus intimes au profit d’un nouveau mercantilisme qui menace nos libertés individuelles. Face à ce constat, la Fondation MAJ milite pour la création d’un code éthique du numérique et la mise en place d’une gouvernance partagée entre public, privé et citoyen, pour ne plus jamais négliger la dimension humaine dans le développement technologique.

Contribuer à la santé publique

Le jour où l’on aura compris que notre santé se dégrade au fur et à mesure que l’eau se raréfie, que l’air est plus pollué et que notre alimentation se dégrade, nous serons plus attentifs à notre environnement. Il convient donc de sensibiliser chacun à ce qu’il boit, respire, mange. Avec le numérique, le citoyen pourra non seulement être en meilleure santé, en surveillant son alimentation et son activité physique, mais en plus accéder aisément aux soins.

Favoriser l’économie de partage et de proximité

Une population qui n’arrive plus à se loger, à se déplacer, à se nourrir… habite de plus en plus loin des villes et passe des heures dans les transports. Il faut pouvoir diminuer les coûts des logements et de la mobilité, promouvoir la proximité des services (éducation, culture…), pour les apporter au plus grand nombre, et rééquilibrer les territoires en déployant un plan de reconquête du rural.